Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 16:42

Les acteurs du secteur sanitaire, social et médico-social tiennent à affirmer les principes suivants au regard du projet gouvernemental de création d’un cinquième risque :  

 

- Reconnaissance d’un nouveau champ de protection sociale d’aide à l’autonomie ;

- Création d’une prestation de compensation, universelle et personnalisée (personnes âgées et handicapées), quel que soit l’âge, le projet de vie, le lieu d’habitation de la personne ;

Cette prestation de compensation universelle et personnalisée, sur la base du plan personnalisé de compensation, élaboré avec la personne, et sur la base d’un référentiel national, doit comprendre
        -  les aides humaines pour tous les actes de la vie quotidienne (toilette,  
           habillage, repas, transferts/ déplacements)
        - les aides à la participation à la vie sociale,
        - les activités domestiques,
        - les aides techniques,
        - les aides animalières,
        - l’adaptation du logement ou du véhicule… 

Un financement basé sur un socle élevé de solidarité nationale assis sur tous les revenus (quel que soit leur origine : travail, capital).

Le recours à l’assurance privée resterait un  dispositif marginal, relevant d’un choix individuel.


Nous sommes opposés à  la prise en compte du patrimoine des personnes. Il est dissuasif (confère la PSD : Prestation spécifique dépendance) et non solidaire.

 

-  La gouvernance suppose une caisse nationale allouée de ressources nouvelles, garantissant l’égalité de traitement sur les territoires tout en préservant les réponses individualisées au regard de l’environnement de la personne.

 

Les réponses aux  besoins d’aide à l’autonomie des personnes, quel que soit leur âge et leur situation représente bien plus qu’une dépense pour la collectivité : il participe à la croissance de la richesse nationale, en développant de l’activité, de l’emploi et du bien-être pour la population, et interroge positivement notre projet de contrat social.

Coordination : Annie de Vivie - Agevillage - Tel. 01 42 46 65 00 -
anniedevivie@agevillage.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires