Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 16:56

Conférence de presse du 8 juillet 2010
Révision de l'APA, recours sur succession, privatisation, soutien à domicile menacé

 

 « Je créerai une 5ème branche de la protection sociale pour consacrer suffisamment de moyens à la perte d'autonomie et garantir à tous les Français qu'ils pourront rester à domicile s'ils le souhaitent ».
Nicolas Sarkozy - 6 avril 2007 - candidat à l'élection présidentielle

 

Le Collectif, en accord avec le rapport de la CNSA de 2007, réclame un « nouveau champ de protection sociale d'aide à l'autonomie avec la création d'une prestation de compensation, universelle et personnalisée (personnes âgées et handicapées), quel que soit l'âge, le projet de vie, le lieu d'habitation de la personne. »  On ne peut se féliciter de l'allongement de l'espérance de vie et dans le même temps ne pas en assumer les conséquences. 
 
Les membres du Collectif  « Une société pour tous les âges » qui  réagissent au rapport Rosso-Debord s'interrogent notamment sur les points suivants :
 
- La suppression de la barrière âge n'est pas envisagée.
Le collectif dénonce cette discrimination liée à l'âge et rappelle les engagements de la loi de 2005 pour les personnes handicapées quel que soit leur âge (PCH/APA).
 
- Les chiffres annoncés et attribués à la « dépendance » dans le rapport, ne sont pas tous liés à la perte d'autonomie comme les hospitalisations, consultations, problèmes de santé courants liés à la mauvaise organisation du système de santé (cf. rapport HCAAM de avril 2010)
 
- Au moins 500 000 personnes ayant des incapacités à réaliser des actes de la vie courante (bénéficiaires de l'APA en GIR 4) n'auront plus accès à une aide financière pour recourir à des services professionnels à domicile, avec de très graves  impacts  sur le soutien aux personnes fragilisées et sur l'emploi dans ce secteur.
 
- Le collectif refuse tout « recours  sur succession » ou « gage sur patrimoine » contraire à toute notion de solidarité nationale (véritable « double peine », prestation « à deux vitesses »), avec là aussi des conséquences directes sur l'emploi des services de proximité professionnels
.
 
- Selon le principe de mutualisation et de cohésion sociale qui est au fondement de la société française, le collectif  s'oppose à toute assurance individuelle venant se substituer à terme à l'APA (ou toute nouvelle prestation moins discriminante), car   destructrice de l'éthique de solidarité.
Quelle garantie de toucher cette rente à terme ? Sur quel montant, au regard des besoins ? A partir de quel référentiel d'évaluation ?

Retrouvez les interventions des membres du collectif lros de la conférence du 8 juillet

-Le collectif s’oppose aux propositions du rapport Rosso-Debord
par Bernard Ennuyer

 

 

   

- Sanctuariser les crédits aux personnes âgées, oser investir pour économiser et mieux prendre en soin
Analyse de Pascal Champvert, AD-PA

 

 

- Les assurances privées ne sont pas la réponse collective nécessaire
Les limites des assureurs –
Analyses de  S. Denis (FNAR), P.Champvert (ad-pa), D.Duplan (Adessa à Domicile)

 

 

 

 

 

  

- Retours à domicile forcés dans certaines familles témoigne Sylvain Denis(FNAR),

 



- Contre le gage sur patrimoine ou recours sur succession
Analyses de Sylvain Denis(FNAR), Didier Duplan (Adessa à Domicile) et Bernard Ennuyer



- Financement du 5ème risque : taxer tout le monde pas uniquement les retraités
Analyse de Sylvain Denis (FNAR) et Bernard Ennuyer

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires